Ergothérapie

« L’activité est au cœur de l’ergothérapie. Elle en constitue l’objet d’expertise et le moyen thérapeutique privilégié. »

L’ergothérapeute est un professionnel de la santé dont l’objectif est de favoriser l’autonomie et la qualité de vie, notamment par l’engagement dans des activités qui sont importantes pour la personne. Les difficultés rencontrées par la personne aux prises avec un problème de santé mentale entraînent généralement des impacts au plan fonctionnel. L’ergothérapeute accompagnera la personne à retrouver un équilibre occupationnel.

Le Code des professions définit le champ d’exercice de l’ergothérapie ainsi :

« Évaluer les habiletés fonctionnelles d’une personne, déterminer et mettre en œuvre un plan de traitement et d’intervention, développer, restaurer ou maintenir les aptitudes, compenser les incapacités, diminuer les situations de handicap et adapter l’environnement dans le but de favoriser l’autonomie optimale de l’être humain en interaction avec son environnement. »

L’ergothérapeute travaille avec la personne pour l’aider à identifier ses forces, ses valeurs, ses intérêts, ses ressources et ses difficultés. Il accompagne celle-ci dans la recherche de moyens pour favoriser son engagement dans les activités significatives de son quotidien. Les interventions proposées seront de l’ordre de la réadaptation, de l’adaptation ou de la compensation, en fonction du caractère temporaire ou permanent des limitations fonctionnelles identifiées ainsi que des désirs et des valeurs de la personne.
L’ergothérapeute accompagne la personne à identifier ses propres objectifs, en tenant compte du caractère unique de chaque situation; ces objectifs spécifiques s’inscrivent généralement dans l’un des principaux buts poursuivis en ergothérapie :

• Favoriser l’autonomie des personnes;
• Permettre aux personnes d’avoir une qualité de vie satisfaisante;
• Faciliter leur maintien dans un milieu de vie répondant à leurs besoins et à leurs préférences;
• Faciliter leur intégration dans la communauté.

(Référence : http://www.oeq.org/m-informer/qu-est-ce-que-l-ergotherapie.html)
L’ergothérapeute évalue les conséquences des problèmes de santé physique et mentale d’une personne sur les multiples fonctions de son corps et leurs influences sur la réalisation des activités; l’effet positif ou négatif de l’environnement physique et humain sur la réalisation des activités; les caractéristiques des activités réalisées par la personne et ses routines personnelles ainsi que le degré d’autonomie de la personne dans la réalisation de ses activités.

Avant de définir son plan de traitement ou d’intervention, l’ergothérapeute analyse l’interaction entre ces éléments, car il doit orienter ses moyens d’action autant sur la personne que sur son environnement et ses activités.

L’ergothérapeute tente ensuite d’optimiser la participation de la personne aux activités qu’elle considère comme importantes.

L’ergothérapeute considère la personne et ses proches comme étant des partenaires de premier plan dans le choix des objectifs et des moyens d’intervention. Il collabore également avec d’autres professionnels et intervenants dans une approche interdisciplinaire.

(Référence : http://www.oeq.org/m-informer/qu-est-ce-que-l-ergotherapie.html)
Concrètement, voici quelques exemples d’interventions que l’ergothérapeute pourra proposer :

• Évaluer le fonctionnement de la personne en l’observant dans la réalisation d’activités du quotidien (par exemple lors de loisirs, gestion financière, déplacements, tâches domestiques, organisation quotidienne, etc.)

• Déterminer avec la personne ce qu’elle désire améliorer dans sa routine et l’aider à identifier ses intérêts, valeurs, capacités et limites dans le but de l’accompagner à faire des choix d’objectifs qui seront en adéquation avec ses besoins, selon son contexte de vie actuel

• Proposer des modalités d’intervention favorisant l’atteinte des objectifs :

o Enseigner de manière participative des stratégies d’adaptation ou de compensation visant l’autonomie et l’amélioration du sentiment d’efficacité personnelle; élaborer des solutions avec la personne pour lui permettre de réaliser des activités significatives malgré la présence d’obstacles (par exemple, parvenir à préparer une liste d’épicerie malgré la présence de difficultés cognitives, poursuivre un passe-temps malgré des douleurs chroniques, briser l’isolement malgré une grande anxiété, etc.)

o Aider la personne à appliquer dans son quotidien les recommandations émises par d’autres intervenants (médecin, psychologue, travailleur social, etc.) en tenant compte de ses limitations fonctionnelles (par exemple, accompagner la personne au centre de conditionnement physique ou au centre commercial, enseigner à utiliser un agenda ou un support technologique pour faciliter la gestion du temps, etc.)

o Adapter l’environnement physique (domicile, lieu de travail ou de bénévolat) de la personne afin de rendre possible ou faciliter la réalisation des activités à accomplir (par exemple, aménager un espace pour réaliser un passe-temps, visiter le milieu de travail/bénévolat pour émettre des recommandations sur l’aménagement d’un poste de travail, etc.)

o Supporter la motivation à s’engager autant dans les activités significatives que dans les activités « nécessaires » du quotidien (notamment, en identifiant avec la personne les éléments favorables à la réalisation d’une tâche (par exemple, déterminer le moment le plus propice de la journée pour effectuer cette tâche, être seul ou accompagné, la décortiquer, la réaliser en plusieurs étapes, etc.))
Les services d’ergothérapie sont des soins de santé reconnus par plusieurs compagnies d’assurance et les frais peuvent être admissibles à un remboursement. Informez-vous auprès de votre assureur afin de connaître les soins couverts.

Les occupations contribuent à nous définir et sont le reflet de notre façon de se percevoir. Elles sont étroitement liées à notre qualité de vie et au sens que l’on donne à notre existence.